Semaine 2 : du 6 au 12 Juin 2016

Lundi 6 Juin (Bloomfield-Brighton: 98 km)

Après un bon café dans notre luxueuse cuisine, nous roulons jusqu’à Sandbanks : une véritable plage au bord du lac Ontario. Un super parc provincial !

IMG_6545.JPG

Vraiment surprenant de voir du sable, des vagues et des mouettes au beau milieu du Canada! Après avoir fait ce petit détour (de 40 km quand même!) nous repartons en direction de Wellington où nous mangeons quelques pains et donuts homemade (pas très nutritif tout ça, mais on ne trouve pas toujours ce qu’on veut sur la route, c’est d’ailleurs parfois un vrai problème de devoir parfois faire 50 km pour trouver une épicerie…) Nous allons donc emmener davantage de provisions à l’avenir même si c’est lourd, on ne peut pas se permettre d’être limite en nourriture, surtout qu’on a vraiment faim tout le temps en vélo!

Cet après-midi, c’est un peu dur, on a beaucoup beaucoup de vent, c’est très décourageant, on avance, mais lentement, à l’image des tortues qu’on a croisée sur la route! Les panneaux « Attention traversée de tortues » étaient finalement peut-être pour nous:-)

IMG_6514

 

La fatigue se fait un peu ressentir chez Eme, qui chute à l’arrêt à cause de ses clips. Au début nous nous inquiètons un peu car ça gonfle énormément mais on nettoie tout, met de la crème, prend les supers granules d’Arnica de Maman Pacale, et c’est reparti! Car pas le choix il faut avancer! Tard le soir, après 100km, nous arrivons enfin au camping du parc provincial Presqu’île à Brighton, où nous installons notre tente et passons la nuit sous la nuit!

IMG_6552

Mardi 7 Juin (Brighton-Cobourg: 68 km)

Ce matin, toutes nos affaires de camping sont trempées et il fait froid. Nous quittons donc le camping de bonne heure pour aller prendre un bon petit café au chaud dans le centre de Brighton.

Nous prenons ensuite la route vers Cobourg où un hôte warmshower nous attends. La météo est très changeante, pluie,soleil puis repluie puis resoleil… On ne sait pas comment s’habiller, grrrrr! Sur la route nous nous arrêtons en « bord de mer » pour une petite collation (cookies maison, fraises fraiches achetées en bord de route…).

IMG_6576

Arrivés à Cobourg, nous avons faim mais ne trouvons pas grand chose pour faire nos courses. Nous achetons donc 2-3 trucs au Pharmaprix (une pharmacie / supermarché / poste / un peu de tout!) pour aller pique niquer sur le port. Mais il fait vraiment froid à cause du vent donc nous faisons vite et décidons d’aller se poser tranquillement dans un café où nous restons une bonne partie de l’après-midi. Nous profitons de ce temps de pause pour rédiger le blog, transférer les photos et préparer notre itinéraire. Nous regardons également les prochains hôtes warmshowers qui seraient disponibles sur notre route afin de les prévenir quelques jours en avance. En effet, c’est une option que l’on aime particulièrement car ça nous donne un objectif chaque jour, ça rythme bien notre parcours et surtout ça nous permet de faire de belles rencontres (particulièrement important pour nous dans ce voyage).

Pour ce soir, notre hôte n’étant disponible qu’à 20h30, nous restons donc dîner en ville dans une ancienne prison reconvertie en restaurant (si,si!)

Nous enfourchons ensuite nos vélos pour rejoindre nos hôtes, situés « à quelques km au nord Cobourg »… sauf que bah… il y a de très belles côtes…. et que nous venons tout juste de nous enfiler un burger-frites-bière, du coup… dur dur! Après un petit moment nous nous rendons compte que nous nous sommes trompés de route! Obligés de faire des tour et des détours. En plus de ça Eme qui fait tomber son gilet en haut du côte et qui s’en aperçoit une fois arrivée en bas (et un tour gratuit pour Nico, un!). Finalement nous prévenons nos hôtes que nous aurons du retard. Et un peu plus tard sur la route, (car la nuit commence à tomber) un pick-up vient à notre rencontre « Emeline and Nicolas? » « Yes! » Ce sont nos hôtes Randy et Anita qui ont très gentiment fait la route pour venir à notre rencontre! Nous sommes donc escortés par cette voiture avec Anita qui nous fait le décompte côté passager « Only 15 minutes! », « Only 5 minutes! »… Nous arrivons enfin dans leur maison (ça tombe bien car on n’en peux plus!) Une bonne bière avec Randy, on parle vélo et itinéraire etc. Encore une belle rencontre!

Mercredi 8 Juin (Cobourg-Lindsay: 88km)

Ce matin, nous partons direction Lindsay, en faisant un petit détour par Port Hope. C’est joli mais nous regrettons quand même un peu ce détour! Cette journée est de loin la plus difficile que l’on ait eu jusqu’ici (mais il y en aura d’autres bien pires, on le sait!) Randy et Anita nous avaient prévenu hier : le dénivelé est bien marqué! Toute la journée, c’est de belles collines, avec des côtes interminables (quant aux descentes, on n’en voit pas vraiment la couleur!). En plus de ça, le vent est vraiment de la partie! Horrible! Toute la journée, c’est donc des montées à 7 km/h et des descentes à 15km/h en vitesse de pointe!

Sur la route, nous avons faim (comme toujours) et décidons donc de trouver un resto pour déjeuner et s’abriter au chaud. Nous arrivons dans un village paraissant gros sur la carte, mais une fois sur place bof! Nous décidons donc de pousser au village suivant à 7 km : mais rien, mis à part une station-service (un peu la loose pour faire une bonne pause dont on a bien besoin). Le gérant nous dit qu’on peut rester à l’intérieur pour manger mais ça ne nous dit pas trop. On nous dit qu’il y a un village à 7 km (encore!) avec un american diner : ok c’est parti! Sauf que pour arriver là-bas, ce ne sont plus des collines, c’est l’Everest! Des côtes horriblement longues, le vent qui nous souffle fortement dans les oreilles, nous avons faim et sommes fatigués!!!!

IMG_6623

Nous arrivons au fameux village où on peut se rassasier : déjà c’est pas la folie, (ici village = 1 route avec 3 maisons autour) Mais la goutte d’eau c’est quand on se pointe devant LE resto, et qu’on lit « CLOSED » sur la devanture! Non!!! Journée de merde jusqu’au bout! Pas le choix, nous décidons donc d’aller à l’épicerie 50m plus loin pour voir si on peut s’y poser, mais rien! Nous nous imaginons alors plantés dans les petites marches de l’épicerie à bouffer nos chips! Y’en a marre! C’est pas ça qu’on veut comme vacances!! Et là, les nerfs sont à bout, Eme craque car il faut vraiment qu’on se pose! La gérante s’inquiète de nous voir dépités comme ça, nous lui expliquons, qu’en gros on a la dalle et qu’on n’en peux plus, qu’on nous avait conseillé le resto à côté et qu’il est fermé… Voyant cela, elle nous dit qu’elle va appeler le resto pour leur demander d’ouvrir pour nous :??? 2 mn plus tard, elle nous dit qu’on va pouvoir y aller, qu’ils pourront nous proposer des sandwich etc. « So nice! » Elle nous explique qu’ici c’est un petit village (ça oui on avait vu!) et que tout le monde se connait (tu m’étonnes!) et que tout le monde s’entraide (ah?! Plus rare…) Nous revoilà devant le resto, le gérant nous fais signe d’entrer (Yeah, VIP!) On se goinfre alors de sandwich au poulet, muffin et tarte pacane!

Ensuite nous reprenons la route, car il est 16h, qu’il nous reste 30 km à faire dans les collines et le vent froid (car oui, en plus il ne fait pas chaud, à peine 10°) et que nous sommes attendus chez nos hôtes à 18h30. Avec une moyenne pénible de 10 km/h et déjà 60 bornes dans les pattes, ça va être tendu!!

On décide alors de tenter une route de trail, qui nous permettra de nous protéger un peu du vent, et de raccourcir un peu notre trajet. Bonne pioche! Non seulement nous sommes un peu plus protégés du vent, mais en plus c’est tout plat!!! Whouhou!!! Et puis le fait de rouler sur un chemin varie un peu et c’est bien moins décourageant! Le seul hic, c’est la qualité de la route : il y a beaucoup de graviers! Nous sommes désormais en mode VTT, mais avec nos vélos à sacoches, ce ne sont plus les jambes qui morflent, là ce sont les bras!

Finalement nous réussissons à être dans les temps à Lindsay : seulement 14min de retard!! Yeah! Trop contents! En plus, Gael et Ev nous accueillent très chaleureusement : ils nous ont préparé un bon chili végétarien et un délicieux crumble! Miam! Tout est prêt, on a plus qu’à se mettre à table et profiter de nos adorables hôtes avec lesquels nous passons de supers moments.

IMG_6246.JPG

Jeudi 9 Juin (Lindsay-Orillia: 89 km)

Ce matin, nous partageons un bon petit-déjeuner avec Gael et Ev. Grâce à eux, leur gentillesse et leur hospitalité, nous avons refait le plein d’énergie et nous nous sentons en forme pour reprendre la route et attaquer les 89km qui nous attendent! C’est parti pour Orilia, mais cette fois-ci on prend aussi le temps de s’arrêter.

L’après-midi est un peu moins agréable car nous devons emprunter de grosses routes qui n’ont pas toujours d’accotements. C’est vraiment pénible avec le bruit des camions et des voitures qui ne font parfois aucun effort quand ils doublent et nous frôlent dangereusement. Comme disait notre cher Jorn (vous vous rappelez, notre premier hôte Warmshower?) « La route ne vous appartient pas chers automobilistes! Un cycliste paie autant d’impôts que vous pour avoir le droit d’utiliser ces routes! » 

Même si il fait un grand ciel bleu et qu’on est déjà bien visibles, nous décidons de mettre nos gilets fluo pour refaire passer le message. Et ça marche! A croire que ça fait plus « tilt » dans la tête des conducteurs : quand ils voient des cyclistes avec un gilet fluo, ils pensent certainement davantage à « sécurité » et font de beaux écarts en nous doublant pour nous laisser de la place 🙂

Nous arrivons finalement à Orilia chez Valerie & Jamie, sans trop de stress à cause de ces « non-sportifs motorisés » 😉

Lorsque nous arrivons, nos hôtes ne sont pas encore rentrés, et bien qu’ils ait laissé la maison ouverte et nous ait dit de rentrer et de faire comme chez nous, nous les attendons paisiblement sur le bord du lac en face de leur maison. Nous passons la soirée à papoter en compagnie également d’un de leur amis.

IMG_6670.JPG

IMG_1194.JPG.jpg

Vendredi 10 Juin (Orillia-Orr Lake: 61 km)

Après avoir fait nos bons Français à manger du pain et de la confiture au petit-déjeuner, nous partons très tranquillement vers Orr Lake. Nous décidons de faire une bonne pause à Orillia et de relaxer un peu. Nous nous arrêtons près d’une plage où Nico fait un petit check mécanique des vélos : dégraissage et lubrification de la chaine etc., et Eme range les sacoches et sèche les affaires encore humides depuis la dernière nuit de camping!!

IMG_6672.JPG

Il fait beau, pas trop de vent, le coin est sympa, du coup, on va enfin pouvoir faire un pique-nique sympa! Nous nous arrêtons au supermarché acheter ce qu’il faut et trouvons même notre pain préféré raisin-miel-noisette de chez Première Moisson, génial! Nous profitons pleinement de ce moment.

Ensuite nous faisons un petit tour dans le centre ville, où nous cherchons un opticien, car Eme a cassé sa branche de lunettes! Vous savez, vous avez toujours une 2ème paire à la maison, en cas de besoin, et ça ne sert jamais! Et bien sûr, c’est quand vous ne l’avez pas que vous en avez besoin!! Ahaha!! Et en plus, ce n’est pas seulement une vis à régler, il faut carrément changer la branche. L’opticien regarde ce qu’il a en réserve et installe finalement une nouvelle branche sur les lunettes. Eme se retrouve donc avec 2 branches de lunettes différentes!! La classe!!! 😉

Avec tout cela, nous quittons donc Orilia pour Orr Lake, mais il est déjà 16h, il nous reste 40km et nous avions dit à nos hôtes qu’on serait chez eux vers 18h… ça va être chaud quand même!! On a un peu fait les rigolos en se disant qu’on avait que 60km à faire aujourd’hui!! Finalement, nous arrivons à destination vers 19h et rencontrons Ann-Louise et son mari. Leurs deux fils ont fait la traversée du Canada il y a 3 ans, et son mari a lui même roulé de Calgary à Vancouver l’an dernier. Nous échangeons donc beaucoup sur le cyclotourisme et les fameuses Rocheuses Canadiennes! Et tout cela autour d’un bon repas béni et d’un petit verre de vin 🙂 Merci John et Ann-Louise pour votre générosité. « Bless You »

Samedi 11 Juin (Orr Lake-Blue Mountain: 59 km)

Aujourd’hui nous avons décidé de mettre le réveil un peu plus tard. Et oui, même en vacances on met le réveil car on ne veut pas partir tard et on ne veut pas non plus trop déranger les gens. Mais hier soir, Ann-Louise nous a gentiment dit que l’on pouvait prendre notre temps, et finalement nous avons accepté de dormir un peu plus! Réveil à 8h30 au lieu de 7h habituellement. Ça fait du bien de récupérer un peu, car on peut vous dire qu’on dort comme des gros bébés en ce moment! (Bon ok, on a toujours été des bons dormeurs 😉

Au petit déjeuner, Ann-Louise nous prépare un bon bagel. Après des au revoir très chaleureux et les larmes aux yeux, nous quittons Orr Lake sous un petit crachin breton, direction Blue Mountain (on verra bien si il y a des montagne bleues par là-bas…).

On pédale alors vers Wasaga Beach! Entre temps, le soleil arrive et nous permet de prendre notre lunch sur la plage! Yeah baby! L’ambiance est vraiment en mode plage, les restos sur le front de mer, etc. Mais tout cela n’est qu’une illusion car nous sommes au bord… d’un lac! Super impressionnant! Il y a même des vagues!

    IMG_6716

Nous repartons ensuite en passant par Collingwood : petite ville très mignonne aussi. On s’arrête pour le goûter:) Un beignet et caramel aux amandes!

Après une belle petite côte sur la ligne d’arrivée, nous arrivons au chalet de Robyn et Kevin. Leur fille aînée Kirsten est aussi présente, elle a déjà fait la traversée du Canada en vélo quelques années auparavant. Nous partageons un bon BBQ avec eux, encore une fois, la soirée est très sympa! (Désolés, on se répète un peu, mais ce n’est pas de notre faute si on rencontre que des gens sympas sur notre route:)

IMG_6254

Dimanche 12 Juin (Blue Moutain-Meaford: 31 km)

Nous prenons notre petite photo habituelle avec nos hôtes, et nous distribuons aussi notre petite carte de visite (« so smart » comme ils nous disent). Merci à toi Fabrice qui nous a donné cette super idée! Merci aussi à notre partenaire Précigrafik qui nous a imprimé (sur papier certifié FSC bien sûr) quelques centaines de cartes comportant notre logo, site internet, page facebook et mail.

IMG_6772.JPG     IMG_6771.JPG

On en distribue tous les jours, à nos hôtes bien sûr, mais aussi à toutes les personnes que nous croisons sur la route qui semblent intéressées par notre aventure! Ils peuvent ainsi nous suivre, trouver des infos et des idées pour leurs propres voyages…

C’est d’ailleurs impressionnant le nombre de personnes intriguées par nos vélos surchargés qui s’arrêtent pour nous poser des tas de questions!

Pour commencer notre journée nous allons d’abord faire un tour à Blue Mountain, un village très « Disneyland » comme nous l’indiquait Le Guide de Routard. Effectivement il s’agit d’une station de ski convertie en petit village un peu surfait, mais très sympa pour se balader. Et on y trouve également de nombreuses activités : Rando, vélo, pédalo, canoë, escalade…

IMG_6756.JPG

IMG_6762.JPG

On se pose ensuite à Thornbury dans un café très sympa avec un bon grilled cheese et de bons desserts pour écrire ces quelques lignes! Il fait très beau mais il y a vraiment beaucoup de vent aujourd’hui (pour changer…) On va finir par croire qu’on se moque de nous quand on nous dit « aujourd’hui c’est vraiment exceptionnel qu’il y ait du vent comme ça! » Ca fait bientôt une semaine que ça dure, grrr! On espère que la semaine prochaine sera meilleure!

Le soir, nous dormons chez Lorene et Quentin, nos hôtes Warmshowers de Meaford. Lorene nous a préparé de très bons plats végan : un chili végétarien, un gratin à base de patates douces, canneberges, noix, mais aussi du kale! En dessert, ce sont des fraises avec de la rhubarbe accompagnées de lait de coco… Tout cela est un vrai délice, on se régale!! (car oui nous sommes toujours aussi gourmands, et en plus vous imaginez bien qu’en ce moment on a souvent faim!!) Nous passons le reste de la soirée à discuter de voyages, d’immobilier, mais aussi de géologie… une soirée très enrichissante! 

A bientôt

IMG_6764.JPG  IMG_6768.JPG

Publicités

3 comments

  1. marine · juin 13, 2016

    ohlala quand je vous lit j’ai qu’une envie c’est de vous appeler pour savoir comment vous allez. Apparemment mieux mais prendre des nouvelles de ma grande sœur qui a eu des coups dures et des moments de tristesse. On le savait que ça ne serait pas toujours facile mais à ce point ce n’est pas marrant, la faim, le froid et la fatigue…quand tout s’accumule ça fait peur mais heureusement que les jours ne se ressembles pas. Et en effet, vos hôtes sont adorables, vous avez de la chance, de belles rencontres et de bons moments qui réconfortent. Alors posez vous et profitez quand vous le pouvez mais surtout profitez à fond de ces merveilleux moments qui font oublier les mauvais 😉 Pleins de gros bisous à vous deux nos aventuriers

    Aimé par 1 personne

  2. Thibaut · juin 13, 2016

    Courage les jeunes 😉 le début c’est le plus dur, après tous ces kilomètres par jour ne seront plus qu’une simple formalité !!

    J’aime

  3. Daisy · juin 14, 2016

    Ma chère Emeline,
    C’est extraordinaire ce que vous vivez! Cela donne envie de vous suivre ou tout simplement vous rejoindre. J’ai bien hâté de lire la suite de vos aventures tumultueuses!
    Bises
    Daisy

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s