Semaine 6 : du 4 au 10 Juillet 2016

Lundi 4 Juillet (English River- Ignace : 62 km)

Pour commencer cette nouvelle semaine, nous nous réveillons bien contents d’avoir le petit dej inclus avec le motel 🙂 En plus, c’est top car il s’agit d’un buffet en libre service et il y a même un appareil à gaufre avec des gobelets de pâtes préparés! Il n’y a plus qu’à se faire cuire sa gaufre… et à l’inonder de sirop d’érable bien sûr!! Un délice!! Vous vous doutez bien qu’on se fait donc super plaisir :p

Après avoir dévalisé le breakfast, nous prenons nos vélos en direction d’Ignace, notre destination à seulement 55 km ahah! Une vraie promenade aujourd’hui! Même si dans l’idéal on aimerait faire 80 km par jour (vraiment le bon compromis) la réalité fait que pour trouver de quoi manger et des campings, il faut soit faire 55 km ou 165 km! On doit donc s’adapter à ça, ce qui est aussi une des particularités du Canada (un pays énorme, mais un pays vide!).

IMG_7391

C’est donc une journée cool, nous avons une pêche d’enfer, Nico enchaîne même les blagues à deux balles! lol! Le paysage ne change pas beaucoup d’hier mais nous sommes habitués maintenant (PS : on a quand même vraiment hâte de quitter l’Ontario pour voir un peu autre chose…) La bonne nouvelle du jour c’est que nous croisons un très bel orignal sur la route!! Il prend son temps… pas si farouche que ça la bestiole!

IMG_6702

Nous arrivons à Ignace en début d’après-midi. Cette ville est une vraie « joke » (Je vous dis, un rien nous amuse aujourd’hui!). En effet, en arrivant, nous nous arrêtons au point de vue qui est recommandé… et effectivement on a rien vu de si beau!! Après cela, on trouve de curieux personnages en bord de la route près d’un motel!! Allez comprendre pourquoi? 

Après un petit lunch en « centre ville », nous rejoignons notre camping qui se trouve juste à 1 km. On installe tout, on fait la révision des vélos (oui ça revient souvent mais il faut en prendre bien soin de ces petits 😉 puis à peine le temps de prendre notre douche qu’un orage arrive! Et les orages sont assez violents ici : De nombreux coups de tonnerre et une pluie vraiment forte! Vous vous en douterez ce sera donc diner sous la tente!

Mardi 5 Juillet (Ignace – Dryden : 113 km)

Ce matin, nous prenons le p’tit dej dans le gazebo du camping car la table de pique nique est encore toute humide à cause de la pluie qui s’est acharnée toute la nuit. Avant de partir, nous discutons avec Dominic, un cycliste de notre âge qui roule pour une cause bien particulière : la lutte contre les différentes formes d’esclavage moderne au Canada. Ils sont 3 cyclistes, et sont accompagnés par une voiture (ce qui leur permet de rouler léger par rapport à nous, donc plus vite et plus longtemps!). Il nous explique qu’ils doivent se rendre à des points bien particuliers pour y donner des conférences, belle initiative de levée de fonds! Allez faire un tour sur leur site web 😉 http://www.basicride.com

Nous prenons ensuite la route direction Dryden, à 105 km d’ici. Une belle étape nous attend donc aujourd’hui.

Nous partons vers 9h et à midi nous avons déjà fait 60 km! Effectivement aujourd’hui on a décidé de la jouer en mode vraiment sportif et d’augmenter notre vitesse moyenne à plus de 20 km/h contre un 15km/h environ habituellement!

Sur la route, nous croisons Ken, un américain de Seattle roulant jusqu’à St john’s. Nous échangeons quelques minutes en bord de route avec Ken, un gars vraiment cool qui nous donne aussi de bons conseils!

IMG_7458

Ces rencontres sont vraiment super, mais aussi très particulières. Il y a un sentiment très fort d’appartenance à une communauté de personnes un peu déjantées mais aussi tellement déterminées! Nous sommes à chaque fois très fiers de nous dire que nous faisons partis de « ces gens là »! C’est tellement ordinaire de faire du vélo, mais c’est tellement extra-ordinaire de le faire sur ces distances là et dans des endroits aussi désertiques…

Au cours de la journée, nous nous rendons aussi compte de notre obsession pour savoir où nous allons dormir le soir, et qu’est-ce qu’on va manger!!! On peut se dire que finalement, on n’a que ça à penser de notre journée (pas de boulot, pas d’enfants à s’occuper,etc.) mais au final, ce n’est pas pour rien que manger et avoir un toit sont des besoins primaires : on ne va pas faire un exposé sur la pyramide de Maslow, mais c’est quand même un petit stress de ne pas avoir de réponse précise sur quoi manger et où dormir quelques heures avant…

Dans tous les cas, c’est certainement une bonne prise de conscience de plus lors de ce voyage…

IMG_7464

Mercredi 6 Juillet (Dryden- Vermilion Bay: 54 km)

Ce matin, c’est dans un motel de Dryden qu’on se réveille:-)

Nous prenons un bon breakfast dans la cuisine du motel, puis on traine tellement qu’on prend aussi notre lunch dans ce motel. Et oui, nous savons qu’aujourd’hui nous avons une petite journée d’environ 50 km, donc on en profite pour regarder un peu la TV (vraiment très rare en ce moment!!) Mais nous faisons aussi quelques recherches sur internet pour prévoir la suite de notre trip (itinéraire, hébergement, etc.)

En fait, nous avons toujours un truc à faire. Eh non, à tous ceux qui pensaient que cette traversée c’était des vacances, détrompez-vous!! Bien sûr, il y a de nombreux côtés sympas : pas de contraintes horaires, on va où on veut quand on veut (enfin, dans la limite de nos jambes et de la météo notamment…), on peut manger ce qu’on veut sans prendre 1g de graisse (enfin, on mange ce qu’on trouve surtout…) etc.

A côté de ça, il faut toujours avoir un coup d’avance : avoir assez d’eau ou de nourriture, contacter un motel ou un hôte Warmshower, donner des news aux proches avant d’entrer dans une zone sans wifi (une torture pour certains d’entre vous peut-être?… mais si, c’est possible de vivre quelques jours/heures sans Facebook ou sans BFMTV!! )

Nous devons aussi absolument TOUT faire au fur et à mesure.

Exemples :

  • la vaisselle (pas moyen de la laisser traîner au fond de l’évier : aussitôt mangé, aussitôt lavé)
  • la lessive (là encore, n’ayant que 2 cuissards-maillots chacun, la lessive c’est tous les jours, au moment de la douche, avec nous! Puis dès la sortie de douche, c’est séchage direct!)
  • les courses (quand nous voyons une épicerie, pas moyen de dire « on verra plus tard », il faut y aller tout de suite parce que la prochaine est peut-être à 100 km d’ici! Et 100 bornes en vélo, bah c’est une journée de route… Après ça, tu le mérites ton bout de pain!)
  • Et bien plus encore…

Nous nous arrêtons au fort Vermilion où nous prenons une petite pause et où nous discutons et méditons longuement de tout cela!

Après notre petite journée de vélo, nous arrivons donc au camping de Vermilion Bay : le gérant du camping nous donne quelques conseils sur la région. Puis au moment de payer, il ne prend malheureusement pas notre carte débit canadienne : c’est 30$ la nuit et nous n’avons que 20 dollars et quelques pièces en cash. Mais aucun problème pour lui, il nous prend simplement le billet de 20$…??

Is it ok for you ? Yes, it’s MY business you know… 🙂

Vraiment sympa, genre « c’est MOI le boss donc c’est MOI qui te fait la réduction ah ah »

En tout cas, ça nous arrange bien car franchement, à cet endroit le distributeur automatique le plus proche doit… être assez loin! Maintenant, nous ne sommes même plus surpris par cette « canadian attitude » mais qui fait toujours autant plaisir! (Parfois on se dit même que le retour en France va être dur!!!)

IMG_7508

Jeudi 7 Juillet (Vermilion Bay – Kenora : 88 km)

La journée commence tôt, très tôt… Il est 4h30 du matin, et le réveil est assez brutal car nous sommes réveillés par…des loups!!!

Nous sursautons en entendant du bruit vraiment très près de la tente. Dans les premières secondes, Eme pense à une biche, Nico a quant à lui l’impression que c’est un humain. D’abord des bruits de buisson, puis des bruits de pas qui courent, vite, très vite!

Puis ces bruits de pas tournent autour de la tente… Nous entendons ensuite un poubelle métallique qui tombe, et là (le moment le plus inquiétant) des grognements (des grognements vraiment agressifs même!). Puis, on nous tourne de nouveaux autour de la tente. Cette « scène » (que nous entendons uniquement) dure quelques minutes. Au début, nous sommes un peu sonnés le temps de réaliser ce qui se passe! C’est quoi? C’est qui? Qu’est-ce qu’on nous veut? Puis, on écoute, on tente de regarder à travers nos petites lucarnes de la tente, mais le champs de vision est vraiment très réduit! Puis on réfléchit : ok, c’est beaucoup trop rapide pour être un ours (ouf!), on pense aux loups (car la veille en s’endormant, Nico avait dit « tient on entends les hurlements des loups au loin » et un caribou ou un orignal ça grogne pas comme ça). Les loups ne s’attaquent « théoriquement » pas aux hommes, et ils ont même plutôt peur de lui. Mais on constate qu’on a laissé de la bouffe dans une de nos sacoches à l’intérieur de la tente, c’est donc pour ça!!

Nous n’avons pas non plus notre bombe à ours avec nous (merde!!) en fait, nous n’avons rien de vraiment efficace pour nous défendre si un animal décidait de passer sa tête sous la toile de tente (et nous faire coucou ou montrer les crocs…). Nous sommes pourtant dans un camping (c’était même pas du sauvage cette fois!) et rien ne laisser présager la présence d’animaux (aucune mise en garde contre les ours, aucun affichage ni poubelle renforcée contre les animaux, alors que c’est plutôt un équipement de série ici!)

Nous continuons d’écouter, Nico regarde à travers la lucarne côté lac, il aperçoit furtivement l’arrière train de l’animal, c’est bien un loup!! Autre chose un peu déstabilisante, on ne sait pas si il y a un seul loup, ou si ils sont 2, 3… Tout ce qu’on sait c’est que les déplacements sont très rapides autour de la tente!

Nico prévient Eme qu’il va élever la voix pour leur faire peur, mais les bruits s’éloignent un peu, puis plus rien (enfin comme on ne voit rien, on ne peut pas vraiment en être sûrs…). Au loin, nous entendons de nouveau les hurlements des loups, comme si ça sifflait la fin du match:-) Mais, avant de sortir de la tente (car nous sommes plutôt bien réveillés), nous prenons soin de faire du bruit pour intimider les grosses bêbêttes !

Nous constatons que le couvercles de la poubelles a bien été renversé (nous avions laissé une conserve de ravioli de la veille…) ainsi que de belles empreintes de loups tout autour de la tente vraiment très près (notamment une à 10 cm de l’oreiller de Nico! Tu m’étonnes qu’ils nous ont bien réveillés!)

IMG_7510

Remis de nos émotions, nous prenons tranquillement le petit dej, un peu plus tôt que prévu du coup, car il est seulement 5h du matin, le lac est dans la brume.

IMG_6735

IMG_6736.JPG

Nous quittons donc la bête du Gévaudan pour rejoindre Kenora, notre destination du jour à 88 km. Nous y arrivons tôt du coup (en début d’aprem) : nous allons manger puis trouvons un bon motel pour le soir (on aime bien les loups, mais pas tous les soirs! On en garde un peu pour demain 🙂 Nous n’avons pas encore faits connaissance avec les cougars, les lynx et les grizzlis…

Par contre, arrivés au motel, en allumant la TV nous tombons sur des bêbêtes bien françaises avec un maillot bleu sur une belle pelouse : les bleus en demi-finale hé hé! Nico se pose devant le match pendant qu’Eme pique un petit somme sur le lit derrière (ça use quand même de se reveiller à 4h30 et de pédaler plus de 80km 😉

IMG_7532

En fin d’aprés-midi, il fait beau alors nous décidons d’en profiter pour visiter Kénora, une petite ville au bord du lac.

Vendredi 8 Juillet (Kenora- Prawda : 111 km)

Après avoir réparé la 2ème crevaison pour Nico, nous partons du motel sous une pluie fine et profitons des derniers km en Ontario!

En effet, aux environs de midi, ça y est , nous quittons (enfin) la province de l’Ontario! Nous prenons notre déjeuner après cette « frontière », heureux de passer officiellement à autre chose : le Manitoba!

Et oui, l’Ontario c’est beau, mais… c’est long! Voilà près d’1 mois et demi que nous y sommes!

IMG_6758

Dans l’après-midi, la météo se moque de nous!! C’est soleil, pluie, soleil, pluie, soleil etc. Tous les 10 km on doit enlever ou remettre nos vestes et pantalons de pluie! Un peu pénible, mais bon!

Pour la petite anecdote, on décide même, avant qu’il ne se mette à pleuvoir trop fort, de s’arrêter dans un chemin et de s’abriter sous les arbres. Sauf que là, ce sont les moustiques qui nous attaquent!! ahhh!!C’est dommage on n’a pas de photo, mais on vous laisse imaginer 2 péquins en jaune fluo, au bord de la route, sous un arbre, à attendre que la pluie passe, et à bouger les bras dans le vide dans tous les sens!! 🙂

Après avoir roulé tout le reste de la journée avec le vent dans le dos et sur une route toute plate, nous avançons bien vite et arrivons finalement dans un petit motel à Prawda pour passer la nuit.

IMG_7592

Et pour finir en beauté, on aperçoit sur le bord de la route une petite biche toute mignonne qui mange de l’herbe, et regarde passer les vélos! 😉 Et hop, un animal de plus dans la boite!

IMG_6763

Samedi 9 Juillet (Prawda-Winnipeg: 101 km)

Aujourd’hui, nous avons bien roulés car notre moyenne était de 22 km/h. Un petit vent dans le dos et une route vraiment plate, ça fait plaisir 🙂 

Et oui nous avons changé de province et nous avons aussi changé de décors. On a même immortalisé les dernières rangées d’arbres, de peur de ne plus en retrouver dans ces plaines du Manitoba! 😉

Mais aujourd’hui, c’est aussi le jour où le cap des 3000 km est prévu, non loin de Winnipeg, notre point de mi-parcours. Pourtant c’est à ce moment là que le compteur de Nico a un problème ! Il roule désormais à 4km/h donc ça va être plus long de le s’attendre les 3000km! Mais heureusement nous avons un compteur chacun hé hé

En fin d’après-midi, nous voilà donc à Winnipeg! Sur le chemin, nous rencontrons Brad, un habitant vraiment impressionné par notre délire en vélo! Il regarde nos vélos dans tous les sens et nous pose plein de questions. Lui aussi est en vélo, avec son fils qui vient tout juste d’en avoir un pour son anniversaire, et sa femme qui elle est en roller ! Il nous donne également ses coordonnées au cas où on aurait besoin de quelque chose! Bref, une rencontre très sympathique!

IMG_7663

Lorsqu’on arrive en ville après ces 100 km, nous sommes en avance sur l’heure d’arrivée annoncé à notre Warmshower et comme c’est l’heure du goûter, on se laisserait bien tenté par une petite touche de sucre. On croise un Mc Do, et là c’est le drame, on craque pour un bon vieux sunday caramel 😉

18h, nous repartons direction notre hôte Warmshower Yves, mais il n’y a personne à l’adresse indiquée. Nous attendons, sauf qu’il pleut, nous nous mettons donc à l’abris, dans une sorte de gazebo. Nous envoyons un texto à notre hôte, pas de réponse, nous attendons encore. Il pleut toujours… Il est 19h30, nous sommes sur le point de chercher un motel, nous décidons de l’appeler (ça fera peut-être vraiment insistant mais tant pis…) ça répond!!! En fait, l’adresse est bien la bonne, mais la localisation google est erronnée, ahhhh! Quant au texto envoyé, nous apprendrons après qu’il s’agissait d’un téléphone fixe (on ne risquait pas de nous répondre!). Bref, nous arrivons bien à la bonne adresse, 2 rue parallèles plus loin, nos hôtes Yves et Jacqueline nous accueille à bras ouverts, nous sommes tous déçus de s’être loupés de cette façon! Nous dinons ensemble (même si du coup, nos hôtes ont déjà mangés car il commence à être tard). Nous pouvons même parler en français avec nos hôtes, car non il n’y a pas qu’au Québec qu’on trouve des canadiens francophones, au Manitoba aussi!

Yves a déjà beaucoup voyagé : vélo, rando, canot, déjà pas mal de mois d’aventures à son actif. Et il continue encore: en août il partira faire le tour du Royaune-Uni pendant 4 mois, et à 66 ans le camping sauvage ne lui fait pas peur! Il a même couru le marathon de Winnipeg il y a 3 semaines… une véritable inspiration pour nous, mais surtout pour Nico!

Beaucoup d’anecdotes autour de la table ce soir là!

Dimanche 10 Juillet (Winnipeg… Winnipeg)

Après le petit dej’, Yves nous fait visiter la ville et nous accompagne à l’incontournable de Winnipeg : le Musée des Droits Humains! Nous apprécions vraiment beaucoup ce musée trèz bien fait, abordant des sujets tels que les peuples autochtones, les discriminations raciales, handicap, etc.

IMG_6789

De retour à la maison de Yves et Jacqueline, nous regardons un certain match France-Portugal… Bien sûr, nous sommes un peu déçus, mais en même temps, nous aurions tellement été déçus aussi de ne pas pouvoir fêter ça en France! Ce n’est donc pas plus mal pour nous;-)

IMG_7660.JPG

En fin d’après-midi, nous repartons de cette maison très chaleureuse pour une nouvelle rencontre, Chantel & Tim ! Après un petit tour dans Winnipeg, nous arrivons chez eux en soirée! Ce jeune couple de Canadien a un projet de tour d’Europe pour l’été prochain, nous leur donnons nos impressions sur ce type de voyage, l’Europe, etc. Nous devenons expérimentés maintenant ah ah! Toutefois, ils sont déjà bien préparés leur projet (itinéraire, matériel etc.) et à côté de son travail en Freelance, Tim travaille 1 jour par semaine dans un magasin de vélo et il a déjà voyagé en vélo! 

Nous sommes accueillis dans leur petite maison avec un bon chili, miam miam! Et pour le dessert, direction le glacier du quartier hé hé! Vraiment impressionnant de voir autant de monde devant le glacier, au beau milieu d’une zone résidentielle où il n’y a aucun autre commerce! Tim & Chantel nous explique qu’ils ne comprennent pas vraiment pourquoi ce glacier a autant de succès, mais que les gens sont prêts à traverser la ville pour une bonne glace et une petite balade au bord de la rivière… On confirme les glaces sont vraiment bonnes alors ça vaut le coup 🙂 

Unknown

Publicités

6 comments

  1. Claude DUTEMPLE · juillet 11, 2016

    Félicitations et bravo pour votre courage pour cette superbe traversée. Et merci de votre reportage au fil des kilomètres qui nous fait voyager avec vous.
    Claude, un membre de la famille Dutemple, éloigné en région parisienne

    Aimé par 1 personne

  2. marine · juillet 12, 2016

    WOUHAHOU quelle belle semaine, vous avez enfin changé de région et vous avez un trop bon rythme
    Encore de belles rencontres, d’autres plus impressionnantes mais vous êtes courageux et avez gardé votre calme
    Vous pouvez êtres fière de faire partis de cette communauté de « ces gens là » car nous sommes fière de vous 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Erica Z · juillet 12, 2016

    Emeline, nous pensons à toi!!!! Wow quelle beau site. Bien détaillé, ça donne le goût de partir à l’aventure.

    Aimé par 1 personne

  4. GALERNE · juillet 19, 2016

    Hi les aventuriers !!!! Vous connaissez la pub pour KIRI :

    Et PAF…PAF…PAF.. LE LOUUOUOUPPP!!!!!!

    Donc essayez de trouver des KIRI pour mettre dans vos sacoches. 😉

    Big Bisous.

    Hâte de voir les changements de paysages.

    Aimé par 1 personne

  5. Ludo · juillet 19, 2016

    Hi les aventuriers cyclo-touristes professionnelle !!

    Vous connaissez la pub pour KIRI :
    Et PAF…PAF…PAF… LE LOUOUOUOUOUPPPPP !!!!!!

    Donc essayer de trouver des KIRI pour mettre dans vos sacoches !!

    Hâtes de voir les nouveaux paysages et votre route dans le MANITOBA.

    BIG BISOUS

    Aimé par 1 personne

  6. Ludo · juillet 19, 2016

    Ha et pour la biche sur le bord de la route, vous parlez comme votre petite niesse « elle est toute mignonne » et elle lui aurait fait un calin par contre.
    🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s