Introspection sur la Côte Ouest…

Après quelques semaines de repos nous revoici… on n’allait pas vous laisser comme ça quand même!

Alors voici un petit aperçu de ce que nous avons fait depuis 15 jours :

Une fois arrivés à Vancouver chez nos amis Julio et Lisa, nous passons une bonne partie de la soirée dans leur superbe appart’, à boire et à grignoter! Qu’est-ce qu’on apprécie de se poser dans le canapé en se disant que ces prochains jours on n’a pas à reprendre le vélo, faire x km, trouver un camping ou un supermarché… non on va juste se reposer!

Après une super bonne douche méga génial de fou 😉 nous nous installons dans leur chambre d’amis. On met toutes les affaires de camping et de vélo sous le lit, et on sort juste nos affaires personnelles, qui ne se résument pas à grand chose, certes (quelques fringues et nos affaires de toilettes) mais qu’est-ce que ça fait du bien de pouvoir s’installer pour plusieurs jours!!!

En soirée, nous faisons un tour de Vancouver en voiture, by night, histoire d’avoir un petit aperçu de la ville! Et ça tombe bien car on ne compte pas tout de suite visiter la ville en long, en large et en travers! On veut d’abord se reposer. Et puis nous avons aussi une importante mission à remplir : nous « reciviliser » un peu…

Les 3 premiers jours ressemblent donc à cela :

  • Faire des Skypes avec nos familles pour « fêter » avec eux notre arrivée!
  • Pour Nico : se débarrasser de sa barbe de 3 mois et passer chez un coiffeur ambiance West-Coast  ( terminé « l’homme-grizzli »)

file

Pour Eme : faire quasiement la même chose, mais en version féminine (désolés, pas de photo à l’appui! Lol!), et retrouver la signification du mot « cuisine » dans une maison (Wouah, une vraie gazinière!) En plus, c’est l’anniversaire de Lisa mardi, donc une bonne occasion de cuisiner quelque chose pour notre pique-nique sur la plage!

IMG_9717

  • Acheter quelques vêtements « normaux », c’est-à-dire le bon vieux combo Jean/T-shirt, bien moins excentrique que cuissard/maillot fluo…
  • Finir le récit de notre 12ème semaine, et répondre aux nombreux mails et messages de tout ceux qui nous suivis (Tout cela nous a vraiment fait chaud au coeur)
  • Et bien sûr se relaxer en trainant sur un bon vieux canap’ chez nos amis en profitant de la vue incroyable sur Vancouver du haut du 30e étage… et se détendre dans le jacuzzi de la résidence!

IMG_9724

Durant tout ce temps là, on on se sent bizarres… Une fatigue très spéciale fait son apparition : à la fois physique et morale. On sent parfois que notre corps à envie de bouger, mais notre tête n’est pas motivée, et parfois c’est le contraire, on irait bien se défouler physiquement mais on sent que notre corps n’est pas capable (par exemple, après une petite balade de 45min à pied, on est trop nazes! Lol). Il faut dire qu’il fait vraiment chaud en ce moment à Vancouver et qu’on a tendance à être « cassé » d’un rien quand il fait si chaud! C’est donc peut-être à cause de ça?!… Ou peut-être que c’est le contre-coup de ces 3 mois intenses?!… Ou bien c’est parce qu’on a encore plein de choses en tête?! Effectivement, à peine arrivés, on commence déjà à penser à notre retour :

  • prévoir et organiser notre arrivée : où? quand? Comment? (les vélos? les valises?)…
  • trouver un appartement (car, même si on les adore, on ne veut pas retourner vivre chez nos parents. On veut assumer notre choix d’avoir tout plaqué, d’avoir dépensé pendant 3 mois sans rentrée d’argent… bref, à 30 ans on veut quand même être autonomes, indépendants et responsables… lol!)
  • commencer les recherches d’emplois. D’ailleurs, nous avons une stratégie bien précise : Nico travaillant dans un domaine précis (le développement durable), il est plus difficile pour lui de trouver que pour Eme qui a un secteur plus « passe-partout » (rh-paie). Du coup, c’est le travail de Nico qui déterminera notre point de chute. Nico a donc entamé ses recherches et Eme commencera ses recherches par la suite.
  • envisager l’achat d’une voiture (hybride bien sûr:) ce sera plus pratique pour se déplacer aux entretiens ou visiter nos familles et amis.

C’est bien, on essaie d’avoir un coup d’avance, et on a la tête sur les épaules, mais parfois, on ne sait pas assez relâcher! Quand on était sur nos vélos, on pensait à notre arrivée et à nos vacances à Vancouver, et maintenant qu’on y est, on pense encore à l’après! Bon c’est vrai, qu’on est bien chez nos amis, on a retrouvé du confort et tout se passe parfaitement bien, mais maintenant, on a vraiment hâte de rentrer réellement! En tout cas, c’est dingue cette manie de toujours penser au lendemain! On ne profite jamais assez du moment présent! Cette expérience nous aura vraiment fait prendre conscience de cela!

Du coup, pour le reste de la semaine, nous décidons de bouger et de retrouver les Eme & Nico dynamiques! Il est temps d’aller visiter Vancouver, cette immense ville assez unique avec mer, montagne et forêt à ses portes.

On se balade donc en vélo dans la ville (qui se prête très bien à cela grâce aux nombreuses pistes cyclables), on fait le tour du parc Stanley, on va à la plage, on visite le musée d’Anthropologie de Vancouver, on découvre Granville Islande et on y mange un bon Fish & Chips, on teste les « flights » de bières, de vins, et même de café, et on redécouvre les super brunch du dimanche!

IMG_9683

GASTOWN

DOWNTOWN

Ce diaporama nécessite JavaScript.

STANLEY PARK

MUSEE D’ANTROPOLOGIE

GRANVILLE ISLANDE

Tout est parfait, mais malgré tout cela, nous avons toujours « 2 de tension ». On fait de bonnes nuits réparatrices, et pourtant on est toujours aussi mous qu’en début de semaine! Nous avons à la fois envie de continuer à découvrir, mais en même temps nous avons du mal à nous motiver… Ce n’est pas nous : nous sommes tellement du genre hyperactifs en voyage, que d’hésiter à faire ceci ou cela nous surprend nous-même.

Peut-être que c’est parce que nous avons déjà vu tellement de choses, qu’en voir un peu plus ne nous excite plus vraiment?…

Peut-être que c’est parce qu’on est un peu déçus de Vancouver? Nous avions tellement d’attentes envers cette ville qu’on se rend compte que nous l’avons sûrement un peu trop idéalisée… Vancouver reste une très belle ville, mais disons que nous ne sommes pas sous le grand charme…

Bref, on ne sait pas trop, on se pose (encore) beaucoup de questions!

Après une semaine passée chez Julio et Lisa dans la Ville de Vancouver, nous partons vers l’Ile de Vancouver. Cette île est immense puisque qu’elle s’étire sur près de 500 km! (la superficie des Pays-Bas…). D’après ce que tout le monde nous dit, c’est un incontournable à visiter et c’est très prisé. Il est même conseillé de réserver les nuits d’hôtels ou de camping car c’est souvent plein. Cela nous fait un peu bizarre car ces 3 derniers mois, on ne planifiait rien sur plus de 3 jours! Mais finalement ce n’est pas plus mal, tout sera réservé, on n’aura pas de soucis à se faire, seulement en profiter. On voit ça vraiment comme de (vraies) vacances…

Une fois la voiture réservée (uniquement parce-que nos vélos veulent se reposer 🙂 ainsi que nos nuits de camping, nous voilà partis vers cette « amazing island »!

A la sortie de Vancouver, nous prenons le ferry, au prix exorbitant de 88$ pour l’aller seulement… Car il faut le savoir, sur l’Ile de Vancouver tout est affreusement cher. Pour le camping par exemple, nous avons battu notre record du prix de la nuitée : 48$ pour planter notre petite tente… (du coup, même si ça nous aurait fait du bien, on n’a même pas envisagé de séjourner à l’hôtel!)

On a aussi mangé la plus chère de baguette de notre vie : 6$!!! Ahahah!! Pour la petite histoire, nous sommes allés dans un Coffee shop pour y prendre notre petit déjeuner, et là, on a vu des baguettes! On s’est dit : « Wouah trop bien, on en prend, puis on va acheter du beurre de cacahuètes et ensuite on va prendre notre petit dej sur la plage! » Le pied quoi! On en prend même 2 : une pour le matin et l’autre pour le midi en pique-nique. Le prix n’est pas indiqué, et on ne fait pas attention car on se dit que ce sera normal, dans les 2-3$. Lors du paiement, l’addition nous parait un peu cher, mais on ne tilt pas plus que ça. Et en attendant notre café, on refait les comptes, et oui, il doit y avoir une erreur, la baguette ne peut pas être à 5$. Eme va alors demander le détail et effectivement la baguette vaut 6$!! On peut vous dire qu’on l’a vraiment apprécié tout au long de la journée! On a quand même regardé si il y avait de l’or à l’intérieur mais on n’a pas trouvé! 😉

IMG_0357 BAGUETTE

Lorsque nous arrivons au sud de l’île, nous filons à notre camping, proche de la ville de Victoria. Nous retrouvons alors les joies du camping, mais version confort grâce à la voiture : pas besoin de tout empaqueter, de tout bien ranger (on peut s’étaler dans la voiture), et si il pleut, même pas peur. Cependant, cela nous fait bizarre, il nous manque quelque chose! Nous perdons le côté « sport-aventure » comme si on était descendu au niveau « p’tits joueurs »… mais finalement ça passe vite, car on a l’avantage de pouvoir bouger facilement pour explorer les environs, donc c’est avec joie que nous repartons passer la soirée dans le centre-ville.

Nous passons nos 3 premiers jours à visiter la petite ville de Victoria, vraiment mignonne! 

On y déguste de bonnes bières mais surtout du Fish’n chips sur le ponton en compagnie des phoques!

Nous poursuivons notre visite de l’île en direction de Tofino, sauf que… la météo n’est pas très bonne… Notre arrivée dans la capitale du surf canadien s’annonce mal… Car comme souvent au bord de la mer, il n’y a pas grand chose à faire sous la pluie battante quand les seules activités sont le surf et quelques rando dans cette célèbre forêt « humide » (on comprend bien pourquoi la végétation est si verdoyante…).

IMG_0298 UCLUELET

Pourquoi ne pas en profiter pour se poser, relaxer, et ne rien faire, mais ça voudrait dire rester comme des nouilles sous la tente pliés en 4! Ce n’est franchement pas le top! On n’a même pas de film à regarder (car oui nos montages vidéo nécessitent beaucoup de Go sur le disque dur!) et nos play-list de musique on les connait par cœur maintenant!

Du coup on bouge par-ci / par là en voiture, en attendant que le temps passe (on fini même par faire une sieste dans la voiture à 16h!! lol!)

Et dans ces moments là, on se rend compte qu’on tourne un peu en rond tous les 2. Forcément, depuis plus de 3 mois qu’on est ensemble 24h/24h, on raconte les mêmes choses, les mêmes blagues, on chante les mêmes chansons!! « Ahaha, on s’auto-soûle un peu on dirait! Mais je t’aime quand même mon Amour!! ».

On remarque également que les gens nous manque! On ne parle plus à grand monde (à part les serveurs) et comme on n’est plus en vélo, il n’y a personne pour nous dire « Hey guys, where are you going? » et raconter notre petite histoire! Plus personne ne s’intéresse à nous! Snif snif! 😉 On se sent un peu seuls à vrai dire!

Du coup, c’est notre petit hamster qui prend le relais : on rumine (et c’est pire que sur nos vélos!)… on se pose de nouveau plein de questions…et on râle…! Et même Nico qui est habituellement de nature très positive, il chouine!

IMG_8441 NICO UCLUELET

Finalement ces vacances, on les idéalisait parce qu’on ne serait plus en vélo (donc des difficultés en moins) mais en fait c’est un peu pareil qu’avant. On ne veut pas passer à côté des principales activités du coin, donc on est le nez dans le routard. On est encore un peu en mode pouilleux avec nos baskets ou nos tongues (pas top pour faire un resto un peu plus chic). On va encore dans les douches collectives pas toujours très propres, il faut encore traverser le camping pour aller se laver les dents ou faire pipi en pleine nuit (ok, on avoue que parfois, ça finit derrière un arbre! :). On a juste abandonné le réchaud, pour être plus tranquilles, mais finalement il faut chercher un endroit où manger et pas trop cher non plus… Car, oui, on pense aussi aux finances et à l’après : on ne sait pas quand est-ce qu’on va avoir de nouvelles rentrées d’argent alors qu’il va falloir « se racheter une vie » (car on redémarre avec seulement 4 valises). En plus, on se connait, on va retrouver nos proches, donc on va vouloir profiter d’eux, faire des sorties, des cadeaux, aller voir les uns ici, les autres là et se faire des petits week-end ensemble!

Bon, donc il ne faudrait pas trop tarder pour retrouver du boulot. Heureusement Nico a commencé à chercher et a déjà eu des entretiens téléphoniques. D’ailleurs il a dû se lever plusieurs fois à 6h du matin (et oui, avec 9 heures de décalage horaire, à 6h ici il est déjà 15h en France…). Imaginez-vous donc Nico qui se renferme dans la voiture (son nouveau « bureau ») à 6h du matin dans un camping au beau milieu de la forêt pluviale pour discuter au téléphone avec des DRH en France… (c’était d’ailleurs inespéré d’avoir du réseau à cet endroit…)

On retrouve aussi les premiers contacts avec les entreprises françaises, ce qui ne nous rassure pas vraiment! Le vouvoiement est de rigueur… ah oui, c’est vrai, on avait oublié! Cela nous rappelle qu’on va devoir se réadapter à plein de choses : les médias et la politique qui tournent en rond et ne font que créer une espèce de paranoïa nationale, le regard des gens sur les autres (ça n’existe pas au Canada les gens qui regardent les autres de la tête au pied, qui analysent la façon de s’habiller, ou combien de kilos ils ont pris), la mentalité des français qui n’ont pas autant de respect, de diplomatie et d’ouverture d’esprit que les canadiens, ou encore les entreprises qui sont très frileuses et vieilles mentalités! (mais à part ça on est contents de rentrer en France hein 😉

Bref, on ne déconnecte pas du tout!!! Et ça nous agasse d’être comme ça! Car finalement repartir à zéro, on l’a fait en arrivant au Canada, donc là, ça ne peut pas être pire, on aura tous nos proches auprès de nous!

On se rend donc compte qu’on est vraiment bizarres : on n’a jamais été tous les deux, en même temps, si longtemps dans un si mauvais état d’esprit! Tout se mélange dans nos têtes!

IMG_8417 RAZ LE BOL

Heureusement, malgré notre côté râleur (donc français 🙂 , nous avons parfois des moments de lucidité pendant lesquels on se dit que nous sommes quand même bien chanceux de pouvoir faire tout cela d’une certaine façon…Certaines personnes n’ont pas la chance de sortir de la France durant toute leur vie…

Allez, on se ressaisit, ce n’est pas nous ça! On a traversé le canada en vélo quand même, on va pas se laisser avoir par tout cela!! 😉

Pour compenser tout cela et prendre un peu de plaisir, on se rabat sur ce qu’on aime faire en toute circonstance : manger, savourer, déguster! Lol! On teste donc les cafés et les restos (spéciale dédicace à Carole & Fred qui sont passés par là;) Heureusement, les petites villes de Tofino et de Ucluelet sont gâtées en petits restos sympas à l’ambiance surfeurs…

Le reste de la semaine, le temps s’améliore gentiment et on arrive quand même à faire quelques activités.

On parcourt alors le Pacific Trail :

IMG_0314 UCLUELET

On découvre les plages et les sentiers de la Réserve Nationale de Pacific Rim :

On visite la ville de Tofino :

On sympathise avec le plus vieil arbre du Canada 😉

Malgré ces découvertes, nous avons du mal à comprendre l’engouement exagéré pour Tofino : les réservations qui se font parfois un an à l’avance, les prix hallucinants, etc.

C’est sympa ce petit port et ces petites plages (pour surfer sous la pluie) mais de là à vider son compte en banque et parcourir des centaines de km…

Quelques chose nous échappe : on s’attendait à des plages californiennes avec le charme canadien en plus, et on se retrouve avec un étrange mix entre un Concarneau (en moins bien) et un Hossegor (en moins bien)…

Pour clôturer, disons que jusqu’ici nous sommes donc un peu déçus de la côte ouest! Mais ce n’est que notre ressenti, un ressenti de voyageurs fatigués qui ont juste envie et besoin de rentrer à la maison. Cela aurait sûrement été différent si on était venu dans un autre contexte!

Et avec du recul sur ces deux dernières semaines, nous nous rendons compte à quel point c’est dingue comme l’esprit peut vite partir en vrille tout seul! Ce n’est pas si facile de ne pas se laisser envahir par ses pensées. Encore une chose que nous aura vraiment appris cette expérience!

Et justement ce qui est drôle, c’est que nous avons l’impression que c’est maintenant, alors que notre aventure est terminée, que nous apprenons le plus de choses… sur nous mêmes…!!

IMG_0328 SMILEY

Publicités

2 comments

  1. andre raimbault · septembre 6, 2016

    salut les jeunes bon un petit compte rendu après votre périple . Nico la barbe t allais tres bien ,Eme je ne dirais rien il n y a pas de photos dommage cela manque enfin bref vous allez nous manquer gros gros bisous a vous deux et a bientôt merci merci encore bises

    J’aime

  2. marine · septembre 6, 2016

    Une arrivée bien méritée mais qui n’est pas comme vous la souhaitiez 😦 et une destination pas plus impressionnante que ce que vous avez découvert au cours de votre aventure, c’est la fatigue et c’est normal.
    Ne vous inquiétez surtout pas le retour en France se rapproche et on sera là 😉 Pleins de choses à faire, mais avant tout pleins de choses à se dire, pleins de monde à voir et pleins de repos à rattraper le tout dans votre petit chez vous…qu’est ce que je suis impatiente, juste de vous avoir ici près de nous, et on va prendre le temps de profiter, le principal sera d’être ensemble 😉
    Courage mes aventuriers adorés, on se voit très bientôt
    Gros bisous, je vous aime

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s